Pause CyberCafé

Voici quelques petites phrases ou échanges client/webmaster assez drôles.

Si vous aussi avez des répliques croustillantes en tête, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

— Le carrousel de cette page ne comportera qu’un seul visuel.
— Attention, nos utilisateurs ne sont pas de gros cliqueurs…
— Les chiffres de fréquentation sont plutôt bons !
— Non, non, ce sont les exemples de chiffres de Google Analytics…
— Je veux que vous me fournissiez une démo pour me prouver que ce que je demande est impossible.
— Virez-moi ce bouton “déconnexion”, ça ne sert à rien.
— L’appli ne se ferme pas quand on appuie sur X.
— Mmh, le X dont vous parlez, vous le trouvez où ?
— Bah, sur le clavier…
[client vs adminSys]

— Je ne reçois plus d’emails depuis une heure.
— D’après les logs du serveur de messagerie, personne ne vous a écrit…
[client vs CP]

— Comment je peux modifier en preprod pour ne pas que ça affecte la prod ?
— En modifiant sur la preprod ?

 

— Sous prétexte que je valide, je ne pourrai plus modifier après ?
— C’est le principe, oui.
— Vous êtes vraiment rigides !
— OK parfait, je préfère jeudi, par Skype.
— Chez nous ou chez vous ?
— Il faut revoir la taille des visuels pour qu’ils soient hypothétiques.
— Notre email était down depuis une dizaine de jours, c’est réparé à présent. Renvoyez-nous vos propositions géniales !
— Nous voici à 80.000 followers. Merci à ceux qui continuent à répondre sérieusement à nos tweets, ça nous encourage.
— Dis, tu peux dézommer dans ton plan avec After Effects pour reconstituer ce qu’il y avait autour ?
— Bonjour, j’ai un site de pompes funèbres. Mais j’aimerais qu’il fasse joyeux, que les gens souhaitent venir nous voir…
— Vous pourriez faire plus simple comme accès tout de même ! Par exemple, identifiant : “a”, mot de passe : “b”.
— Je voudrais des champs obligatoires mais non bloquants.
— Je ne me souviens jamais de mes mots de passe. Vous pouvez faire de la reconnaissance faciale plutôt ?
— Pouvez-vous faire le fond complètement uni mais avec un motif ?
— Tu n’as pas fait le fond perdu ?
— Bah, je vais pas le voir…
— Oui, les identifiants de ce compte ne marchent pas toujours très bien, il faut insister.
— En fait un mood board, c’est une planche-tendance quoi.

— Ce logo nous convient, mais il ne faudra utiliser ni typos, ni images.

— Ce noir est encore trop flashy à mon goût…

— Faites un clic droit.
— J’essaie, mais la flèche est toujours un peu tordue…

— Cherche développeur Windows 8. 5 années d’expérience exigées.

— En pièce jointe le texte avec les modifications en rouge, afin que le logarithme de Google marche encore plus…

— OK, pas de souci, je vous rappelle quand vous ovulez. Quand vous VOULEZ. Hem…

— Ce sera du 300×300px, seule contrainte : pas de bites dans la créa.

— Je suis secrétaire/graphiste et voyante/cartomancienne.

— Je n’ai pas accès à mes emails !
— Ah, voyons cela, allez sur l’url du webmail pour voir ?
— Je n’ai pas Internet non plus…

— Vous êtes sur Twitter vous, sortez-moi un bon tweet.
— Attendez, je travaille là.
— Hahaha, excellent ! un autre !

— D’accord, il ne faut pas mettre d’accent dans les URL, mais pour les “i” je fais comment ?

— Je ne sais pas s’ils ont compris mais ils étaient d’accord.

— Faites un clic droit.
— Mais je suis gaucher !

— Dans la créa, merci de faire des carrés de forme différente !

— Merci aux 70.000 followers qui ne comprennent rien au web mais font comme si grâce à nous.

— Je ne peux pas graver de DVD chez moi, je suis sous PC et je n’ai pas Photoshop.

— Non ça n’est pas grave si les couleurs ne respectent pas la charte, le dircom est daltonien…

— Nous désirons changer la marge de la page pour qu’elle soit fixée à 9.6666px. Si ça pose problème, arrondissez à 9.5px.

— Nous voulons couper notre site e-commerce car nous avons trop de commandes et personne pour s’en occuper…

— Le client refuse le visuel, jugé trop commercial. Il faut le refaire selon la règle suivante : le moins vendeur possible.

— On pourra livrer votre site samedi.
— Il n’y aura personne au bureau, dites au livreur de passer chez moi…

— Et sinon, notre site de vente en ligne est ouvert même la nuit ? Vous êtes sûrs ?

— Tu peux nous faire un truc moche ? Il ne faut vraiment pas qu’on ait l’air d’avoir de l’argent…

— Ce serait possible de faire un e-mailing recto-verso ?

— Sur IE6, j’ai un message d’erreur qui me dit que le navigateur est obsolète. Par contre sur Firefox je n’ai pas ça, pourquoi ?

— Il faut voir ça avec l’équipe de dev.
— Mais… c’est qui, Dave ?

— Le plugin Twitter fonctionne bien, mais il semble y avoir un problème d’affichage : il y a des “#” devant certains mots.

— Il me faut les images en 1000×500cm.
— Euh, en pixels plutôt ?
— Ah je ne sais pas, l’interface de mon site est en anglais…

— J’utilise un faux email dans le formulaire de contact à cause du spam. Si vous êtes intéressé, je vous enverrai ma vraie adresse…

— Le PDF, je te l’envoie sous quel format ?

— Je te rappelle si jamais il y a un problème.
— OK. À tout à l’heure !

— On ne veut pas d’e-commerce, juste un panier, un catalogue, une facture en PDF et une petite administration.

— Quand je clique sur “déconnexion”, je suis obligé de me reconnecter. On ne peut pas s’arranger pour ne jamais déconnecter ?

— Les pictos sur l’infographie sont trop clairs, il faudrait que les gens les comprennent moins pour qu’ils y passent plus de temps.

— Je ne comprends pas, je clique sur “Annuler” et ça ne valide pas ma saisie…

— Ça ne marche pas, je t’avais dit de bien tester avant le commit.
— Oui oui j’ai bien testé, j’ai vu que ça ne marchait pas !

— Je mets longtemps à recevoir votre email. Vous êtes loin ? Quelle région ?

— Pourriez-vous m’enlever de la 1ère page de Google et me mettre en 2ème ou 3ème page pour que je paie mon site moins cher ?

— Je vous appelle pour un problème avec mon iPhone.
— OK. Quelle est la marque de votre iPhone s’il vous plaît ?

— J’aimerais envoyer un email d’anniversaire à nos clients, avec une image de cadeau qui explose.
— Ah, un gift animé ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A L’heure de l’Apéro, les brèves de comptoir.

Allez, c’est parti pour une cinquantaine de pépites, récoltées par l’infatigable Jean-Marie Gourio.

Une petite sélection rien que pour vous, où se mêle l’absurde, l’humour mais aussi une certaine forme de poésie et parfois même de la philosophie.
On s’en fout pas mal que le poulet soit élevé au bon air, après tout on ne mange pas les poumons.
Chaque jour, t’as 30 morts sur la route. Moi je vais rouler sur le trottoir.
Ça revient, la mode du cheval. On en a encore mangé ce midi.
Le papier collant, c’est du papier avec de la colle dessus. Tu peux en faire toi-même !
C’est avec le nerf optique qu’on voit. L’oeil c’est juste pour regarder.
40 % des accidents sont provoqués par l’alcool, ça veut dire que les 60 % sont des buveurs d’eau.
Quand tu rêves d’un saucisson, c’est sexuel mais pas le pâté !
Les moutons sont cons c’est pour ça que leur cervelle n’ont pas de goût…
Il faut pas trop parler le matin sinon l’après-midi on sait plus quoi dire.
Je vois pas du tout à quoi ça sert les ongles de pied.
Si le téléphone ne sonne pas, ça ne sert à rien de le laisser brancher…
C’est un iceberg, celui-là, sept fois plus « con » que ce qu’on voit
Ils disent que c’est à consommer avec modération. Jusqu’à preuve du contraire, je consomme avec qui je veux.

Il a du faire une drôle de tête le premier homme qui a fait caca !
La vie c’est court, et pourtant une heure c’est long.
Le courrier, c’est un coup de téléphone qui part à pied.
La télé, c’est tellement con que même les pigeons ne se posent plus sur les antennes.
La lune serait habitée, on n’oserait plus bronzer à poil sur les balcons.
L’imagination ne peut pas être au pouvoir, elle est même pas dans la rue.
Les pauvres, quand ils sont à l’hôtel, ils font leur lit.
La meilleure condition de travail, c’est les vacances.
J’ai souvent un moins bon contact avec les enfants qu’avec les animaux, d’ailleurs avec mes enfants, on ne s’entend pas bien, ils me mordent.
Manipulation mentale et destruction de la personnalité, soif d’argent et abrutissement de la société, la télé, c’est ni plus ni moins une secte.
Le problème du cadre de vie, c’est qu’il n’y a pas de toile de vie àmettre dans le cadre.
Les enfants sont imprévisibles, ils vieillissent et puis ils meurent.
La moitié du dictionnaire, c’est des mots pour les vieux.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, mais je m’en fous, je suis tout le temps malade.
Les étoiles qui sont au-dessus de la France devraient appartenir à la France.
Celui qui a inventé la Noël, c’est un mec qui devait tenir un magasin.
Le vrai chanteur, c’est le chanteur sans micro, le vrai penseur, c’est le penseur sans micro-ordinateur.
Je préfère être vivant et en bonne santé que vivant et malade.
Le plus grand danger des autoroutes de l’information, une fois de plus, ça sera pour les hérissons de l’information…
Les anges ont pas de sexe pour pas que ça pendouille quand ils s’envolent…
Where is my verre ? – Tu parles anglais ? – Un peu pour faire le con…
A l’armée on nous faisait balayer la cour avec une brosse à dents. C’est là que j’ai commencé à avoir les dents pourries…

Les colorants qu’ils mettent dans les petits pots pour bébés, c’est ni plus ni moins l’apprentissage des paradis artificiels.
La corrida c’est super cruel. A Dax, j’ai pris un coup de poing dans la gueule en bas des tribunes.
Aujourd’hui les filles couchent tout de suite et après elles croient qu’elles vont discuter, mais elles viennent de tuer le principal sujet de conversation
Mon petit doigt m’a dit pas mal de conneries, sauf que j’allais taper dessus avec un marteau !
L’araignée qu’as un délirium tremens… bon. Elle voit des araignées. C’est pas ça qui va l’empêcher de boire !
Dans la drogue, ils mettent un truc, du coup, t’es drogué.
Comment t’explique la faim dans le monde ? Il est même pas midi !
J’ai joué la date de naissance de ma femme, celle de sa mère et celle de ma fille, j’ai pas eu un seul numéro ! Pas un ! C’est vraiment une famille de cons !
La fin du monde, c’est mieux à la campagne, tu te fais pas piétiner…
Faut vachement de volonté pour être un glaçon dans les pays chauds…
L’haltérophile arrive, il soulève le poids, il se repose, il a fini sa journée. 10 secondes de boulot ! Là, on est battus….

 

Voilà, merci d’avoir tout lu et à la semaine prochaine pour une nouvelle pause détente sur le blog de Stappler, votre agence de proximité à Sophia Antipolis.

Pensez à visiter le site www.stappler.fr pour découvrir nos derniers travaux. A très bientôt.